Le Domaine de Rugueville, une histoire de famille et de passion

Comme pour de nombreuses exploitations agricoles en Normandie, la transmission est affaire de tradition. C’est donc naturellement qu’en 2017, Nicolas a repris le flambeau de l’entreprise créée par son père. Mais l’histoire du Domaine de Rugueville, c’est Christian Flambard le papa qui nous la raconte…

« Ma passion des pommes, elle remonte à loin ! J’avais autour de 25 ans quand avec ma femme nous avons fait construire notre maison au beau milieu d’un champ de pommiers hautes-tiges. J’ai commencé à faire du cidre pour notre consommation familiale comme de nombreux normands des campagnes.

Dans les années 90, nous avons eu l’opportunité d’acquérir une vaste terre agricole de 5 hectares autour de la maison. C’est ce qui a enclenché le démarrage de l’exploitation. Nous avons planté des pommiers : hautes-tiges, basses-tiges, différentes variétés de pommes à cidre traditionnelles. Et nous avons commencé à produire de manière artisanale du cidre, du Pommeau et du Calvados.

C’est le bouche à oreilles qui a entraîné le développement de l’exploitation. Nous avons aussi participé à des concours au salon de l’agriculture et récolté plusieurs fois les médailles d’or et d’argent. La demande augmentait et la production aussi.

En 2009, par conviction, parce que j’estimais qu’en tant que producteur récoltant, je devais respecter mes clients et la terre qui me permettait cette belle aventure. J’ai convertis mon exploitation vers le bio. Parallèlement j’ai appliqué des méthodes ancestrales et naturelles. Ainsi, j’ai installé des nids à mésanges un peu partout et celles-ci étaient bien heureuses de déguster les centaines de moucherons. Les coccinelles que j’ai introduites font elles aussi du beau travail et tout ce petit monde vivant en harmonie me permet d’éviter les pesticides. Enfin pour favoriser la fertilisation des pommiers, j’ai déposé des ruches et les abeilles pollinisent les pommiers et nous procurent un excellent miel.

Le nom du Domaine de Rugueville, s’est imposé naturellement. Puisque la France est reconnue pour ses châteaux et ses domaines, puisque notre exploitation est installée au lieu dit de Rugueville, Nous avons décidé de nommer notre cidrerie : Le Domaine de Rugueville. J’avoue que l’effort n’a pas été colossal. Cette dénomination nous l’envisageons sans prétention, plutôt comme un simple hommage au lieu qui nous accueille.

Le temps passe, il est temps de passer le flambeau. Ma plus grande satisfaction est de voir perdurer ma passion grâce à mon fils Nicolas qui a repris les rênes de l’exploitation. Sa jeunesse et son enthousiasme donneront c’est certain un nouvel élan au développement de notre cidrerie mais je lui fais confiance pour conserver les valeurs familiales : respect des traditions, de la nature et du consommateur.  »

Domaine de Rugueville

1, carrefour les Hougues
50580 Portbail
Tel : 06 61 40 04 22
Nous situer sur une carte

Logos AOC Cidre Cotentin Bio

Rappel
La vente d'alcool est interdite aux mineurs de moins de dix huit ans, L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération, La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.

Le Domaine de Rugueville, une histoire de famille et de passion

Comme pour de nombreuses exploitations agricoles en Normandie, la transmission est affaire de tradition. C’est donc naturellement qu’en 2017, Nicolas a repris le flambeau de l’entreprise créée par son père. Mais l’histoire du Domaine de Rugueville, c’est Christian Flambard le papa qui nous la raconte…

« Ma passion des pommes, elle remonte à loin ! J’avais autour de 25 ans quand avec ma femme nous avons fait construire notre maison au beau milieu d’un champ de pommiers hautes-tiges. J’ai commencé à faire du cidre pour notre consommation familiale comme de nombreux normands des campagnes.es traditions, de la nature et du consommateur.  »

Dans les années 90, nous avons eu l’opportunité d’acquérir une vaste terre agricole de 5 hectares autour de la maison. C’est ce qui a enclenché le démarrage de l’exploitation. Nous avons planté des pommiers : hautes-tiges, basses-tiges, différentes variétés de pommes à cidre traditionnelles. Et nous avons commencé à produire de manière artisanale du cidre, du Pommeau et du Calvados.

C’est le bouche à oreilles qui a entraîné le développement de l’exploitation. Nous avons aussi participé à des concours au salon de l’agriculture et récolté plusieurs fois les médailles d’or et d’argent. La demande augmentait et la production aussi.

En 2009, par conviction, parce que j’estimais qu’en tant que producteur récoltant, je devais respecter mes clients et la terre qui me permettait cette belle aventure. J’ai convertis mon exploitation vers le bio. Parallèlement j’ai appliqué des méthodes ancestrales et naturelles. Ainsi, j’ai installé des nids à mésanges un peu partout et celles-ci étaient bien heureuses de déguster les centaines de moucherons. Les coccinelles que j’ai introduites font elles aussi du beau travail et tout ce petit monde vivant en harmonie me permet d’éviter les pesticides. Enfin pour favoriser la fertilisation des pommiers, j’ai déposé des ruches et les abeilles pollinisent les pommiers et nous procurent un excellent miel.

Le nom du Domaine de Rugueville, s’est imposé naturellement. Puisque la France est reconnue pour ses châteaux et ses domaines, puisque notre exploitation est installée au lieu dit de Rugueville. Nous avons décidé de nommer notre cidrerie : Le Domaine de Rugueville. J’avoue que l’effort n’a pas été colossal. Cette dénomination nous l’envisageons sans prétention, plutôt comme un simple hommage au lieu qui nous accueille.

Le temps passe, il est temps de passer le flambeau. Ma plus grande satisfaction est de voir perdurer ma passion grâce à mon fils Nicolas qui a repris les rênes de l’exploitation. Sa jeunesse et son enthousiasme donneront c’est certain un nouvel élan au développement de notre cidrerie mais je lui fais confiance pour conserver les valeurs familiales : respect des traditions, de la nature et du consommateur.  »